Envoyons paître les mauvais navigateurs

Par Jeffrey Zeldman

Avec la mort des navigateurs de 4ème génération, cet article est plus ou moins obsolète aujourd'hui. Nous le conservons pour son intérêt historique : le début du mouvement pour exiger des fabricants de navigateurs qu'il fassent enfin des produits conformes aux standards.

Si l'apparence de ce site est relativement cohérente, félicitations ! Votre navigateur respecte bien, voire très bien les standards du web comme CSS-1, HTML 4.01, et les langages de scripts.

Si ce site est lisible mais aussi simple qu'un manteau amish, votre navigateur ne respecte pas les standards du web. Heureusement, vous pouvez facilement vous en procurer un qui le fasse.

Avant de commencer à hurler, peut-être que vous écouterez ce que nous avons à dire.

Qu'avez-vous fait ?

Nous avons mis à jour le design de A List Apart pour qu'il obéisse aux standards du web, certains d'entre eux (comme CSS-1) datant de 1996. Maintenant, bien sûr, nous sommes en l'an 2001.

Pourquoi est-ce que ça ne marche pas dans les vieux navigateurs ?

Ils n'ont pas été construits conformément aux standards. Le contenu de ce site sera accessible à tout navigateur, mais le design ne fonctionnera que dans les navigateurs supportant le CSS-1.

Pourquoi avez-vous fait cette chose horrible ?

Durant des années, l'idée d'un web accessible à tous ressemblait plus à un rêve de fumeurs d'opium qu'à la réalité. Puis en l'an 2000 Microsoft, Netscape et Opera ont commencé à livrer de bons produits. Enfin, nous pouvons récompenser leurs efforts en utilisant ces standards sur nos sites. Nous encourageons les autres à faire de même.

Pour ce faire, consultez la Browser Upgrade initiative du Web Standards Project pour conseils et soutien technique. Vous pouvez aussi agir de votre côté en validant votre balisage, et en informant courtoisement vos visiteurs de l'existence et de l'emplacement des navigateurs conformes. La Browser Upgrade initiative vous rend simplement la tâche plus aisée.

Baliser en accord avec ces standards ne veut pas nécessairement dire cesser de supporter les anciens navigateurs. Cela implique par contre de considérer attentivement ce qu'occasionne ce support. Si vous êtes délibérément en train de déformer votre balisage pour accommoder un pourcentage diminuant d'utilisateurs, et si cette déformation barre l'accès à d'autres utilisateurs (comme les personnes souffrant d'un handicap, ou ceux qui utilisent des Palm Pilots, Lynx, des lecteurs Braille ou tout autre dispositif Internet non-traditionnel), vous pourriez envisager d'augmenter votre respect des normes, même si le site résultant a l'air relativement ordinaire dans les vieux navigateurs. Si votre site est conforme et que le contenu est accessible à tous, vous avez probablement fait le bon choix.

Pourquoi maintenant ?

Cela fait des années qu'il y a des standards. Cela fait entre six mois et une année qu'il y a des navigateurs conformes. Si nous ne le faisons pas maintenant, alors quand ?

Il faut en moyenne 18 mois ou plus aux usagers du web pour mettre à jour leurs navigateurs. Beaucoup d'entre eux utilisent toujours des navigateurs qui datent de 1997, comme Netscape 4. Ces personnes ne feront de mise à jour que si nous leur donnons une raison pour le faire.

Si nous sommes assez nombreux à le faire, cette gestation de 18 mois peut être raccourcie, inaugurant ainsi un web construit sur des standards communs d'autant plus tôt. Cela nous paraît un objectif louable.

Vous pensez que votre mise en page à la noix vaut tout ça ?

Il ne s'agit pas de présentation visuelle. Il s'agit de la séparation du style et du contenu, qui nous permettra de faire des choses stupéfiantes. Comme refaire le design d'un site en quelques heures plutôt que quelques mois. Cesser de produire et déboguer du stupide balisage propre à chaque navigateur. Et supporter les navigateurs non-traditionnels, des Palm Pilots™ aux lecteurs Braille, sans construire des versions multiples de chaque page. Tout cela est plutôt bien.

Qui s'en soucie ?

Si vous êtes un web designer, vous. Dans six mois, un an, deux ans au plus, tous les sites seront construits avec ces standards. (Ou alors ils seront faits en Flash 7.) Nous pouvons regarder notre savoir-faire devenir obsolète, ou bien commencer à apprendre dès maintenant les techniques standard.

Etant donné les malheurs récents de l'économie du "dot-com", compter sur vos compétences actuelles pour assurer votre place de travail ne semble pas être un stratégie prometteuse. Apprendre à travailler avec les technologies émergentes est probablement un bien meilleur plan. Nous aimerions voir les lecteurs d'ALA rester employés durant les années à venir. Prendre garde à ces questions pourrait vous y aider.

Si ce n'est pas suffisant, considérez les nouvelles lois sur l'accessibilité du web. La séparation du style et du contenu avec HTML 4/XHTML et CSS peut vous aider à être en règle avec ces lois. Persister dans la voie des "hacks" et du bidouillage rend les questions de conformance bien plus difficiles. Temporairement, le revers de la médaille est que les sites conformes aux standards risquent de ne pas très bien marcher dans les navigateurs plus anciens. Mais les utilisateurs peuvent mettre à jour leur navigateur bien plus simplement que les personnes handicapées ne peuvent mettre à jour leur yeux, leurs oreilles ou leurs membres.

Est-ce que les navigateurs 4.0 peuvent lire votre feuille de style ?

Oui, mais ils la maltraitent tellement que nous avons utilisé une petite combine pour supprimer les styles dans ces navigateurs. A Designer's Journey explique comment nous l'avons fait.

Pourquoi ne pouvez-vous pas offrir la compatibilité avec les versions antérieures ?

Le vieux software n'est pas conforme aux standards. Ne l'avons-nous pas déjà mentionné ? Ce serait très cool si on pouvait avoir en même temps compatibilité avec les versions antérieures et pure conformité aux standards. Mais on ne peut pas. On doit choisir. Pendant des années, la plupart d'entre nous avons choisi la compatibilité avec les anciens navigateurs. Mais est-ce vraiment le meilleur choix ?

Depuis des années, on nous apprend à être de bons petits designers, construisant des sites qui fonctionnent dans des navigateurs qui ne fonctionnent pas. Chaque site que nous construisons selon la vieille méthode devient un tas de mauvais code en plus, une destination de plus sur le web qui cessera de fonctionner lorsque navigateurs et standards évolueront.

Plus on le fera longtemps, plus on verra proliférer de sites condamnés. Des milliers de sites sont lancés chaque jour. La plupart sont construits conformément aux mauvais navigateurs plutôt qu'aux standards. Assez. Nous avons enfin de bons navigateurs. Utilisons-les.

Poussons ces navigateurs vers leurs limites, découvrons les dernières lacunes dans leur conformance aux standards, et aidons les fabricants de navigateurs à les rendre encore plus conformes. Les gens qui utilisent Flash font ça. Ils poussent le Flash aussi fort que possible, se heurtent la tête contre ses limites, et disent à Macromedia comment l'améliorer. En conséquence, le Flash ne cesse de s'améliorer. Est-ce qu'on ne devrait pas faire la même chose pour les outils qui fournissent 90% du contenu et des fonctionnalités du web (i.e. les navigateurs) ? Le WaSP pense que oui et ALA également.

Mon employeur a "standardisé" un navigateur 4.0.

Nous sommes conscients qu'un grand nombre d'entre vous sont coincés dans cette situation. Considérez ceci comme une occasion pour attirer l'attention de votre supérieur ou de votre département IT sur le fait que les navigateurs cuvée 1997 sont en train de retarder le web. Faites-leur penser qu'une mise à jour était leur propre idée. Ça aide souvent.

Je n'ai pas les moyens pour un nouvel ordinateur, et ma vieille machine n'arrive pas à faire tourner ces navigateurs dernier cri.

Un navigateur conforme n'est pas nécessairement un veau. Beaucoup d'entre eux nécessitent moins de puissance de calcul que les navigateurs 4.0. On ne citera pas de noms, mais si vous consultez la page Browser Upgrades du WaSP, vous trouverez un ou plusieurs navigateurs qui tourneront tout à fait bien sur votre système existant.

On dira ce qu'on voudra, ces nouveaux navigateurs ne marcheront pas sur mon 286 avec 4MB de RAM.

Peut-être bien que non. Mais de nouveau, si nous accélérons l'adoption de standards communs sur le web, nous le rendrons plus accessible à tous - et nous encouragerons les fabricants de dispositifs Internet et de postes de travail à prix modeste à se conformer à ces mêmes standards dans leurs nouveaux produits financièrement abordables.

En attendant, ce site est conforme aux standards et fonctionne dans n'importe quel navigateur. Il est plus joli dans un navigateur conforme-CSS, mais le contenu est accessible pour n'importe quel navigateur ou dispositif d'accès. C'est aussi un design peu gourmand en bande passante (et encore moins maintenant que nous avons pu nous débarrasser de 6K de tableaux imbriqués), ce qui le rend plus sympathique encore pour ceux qui ont des connections lentes ou un équipement ancien.

Ce site fonctionnera avec n'importe quel dispositif capable de lire du HTML. On ne fait pas vraiment plus convivial que ça.

Le JavaScript, c'est mal !

Merci de partager vos sentiments. Désactivez le JavaScript si vous le voulez; le site fonctionnera toujours.

Pourquoi n'avoir pas utilisé le XHTML ?

Par paresse, et par nécessité de finir de refaire le site à temps pour le lancement du "Browser Upgrade" du WaSP. De plus, la dernière fois que nous avons vérifié, HTML 4.01 était un standard web valide.

Vous avez fumé la moquette, ou est-ce que vous vous attendez vraiment à ce que d'autres sites fassent ça ?

A quelle question aimeriez-vous que l'on réponde en premier ?

Vous vous attendez vraiment à ce que d'autres sites fassent ça ?

Eh bien, nous l'avons fait. Et Babble List, affiliée de longue date à ALA, vient de le faire aussi. De nombreux constructeurs de sites nous ont déjà dit leur intention de suivre le mouvement. Votre site sera-t-il le suivant ?

Vous seriez en bonne compagnie. De nombreux sites utilisent déjà abondamment les Feuilles de Style - entre autres CNN, ESPN, et Hewlett-Packard. Ces sites utilisent du code qui détermine quelle Feuille de Style est préférable pour votre navigateur, puis la charge dynamiquement. A la place, nous avons écrit une seule Feuille de Style qui fonctionnera dans n'importe quel navigateur supportant bien le CSS.

Nous reconnaissons que tous les sites ne peuvent pas faire ce changement maintenant, et nous ne nous attendons pas à ce qu'ils le fassent. Mais comme plus d'entre nous commenceront à le faire, d'autres suivront. Un homme avec une batte est un hooligan. Mille hommes avec des battes forment un régiment.

Pourquoi est-ce qu'un client sain d'esprit accepterait de faire cela ?

Pourquoi est-ce qu'un client sain d'esprit accepterait de dépenser un demi-million de dollars pour un site Flash sans même demander une version HTML ? Cela nous dépasse, mais nous pouvons citer une douzaine d'entreprises qui l'ont fait. Pourquoi est-ce qu'un client sain d'esprit donnerait son accord pour un site qui ne fonctionne que sur une plateforme ? On aimerait bien savoir, mais on l'a vu se produire, et vous également. Se conformer aux standards au prix d'une dégradation de l'expérience visuelle dans les anciens navigateurs nous paraît avoir plus de sens que l'une ou l'autre des pratiques que nous venons de mentionner.

Et n'oubliez pas, vous n'êtes pas limités aux clients sains d'esprit.

En fait, durant les dernières semaines, certains de nos clients les plus sains et les plus intelligents ont demandé ou été convaincus d'envisager des mises en page conformes aux standards qui séparent la présentation du contenu. Est-ce que chaque client voudra cela maintenant ? Probablement pas. C'est une question de besoin d'audience et d'objectifs. Mais partir du principe qu'aucun client ne le voudra est défaitiste et probablement faux. D'après notre expérience, généraliser au sujet de clients est aussi inutile que de généraliser au sujet de flocons de neige. Chaque client et chaque projet est différent.

Comment est-ce que vous l'avez fait ?

C'est marrant que vous le demandiez. Le deuxième volet de l'édition de cette semaine explique en détail comment nous avons fait la transition entre une mise en page basée sur les tableaux HTML et une construite avec deux DIV et une Feuille de Style. Vous trouverez peut-être ça utile.

Depuis que nous avons publié ce numéro, nous avons révisé nos feuilles de style une seconde fois, pour qu'elles fonctionnent effectivement mieux dans plus de navigateurs tout en nécessitant moins de "hacks" subtils et de bidouillages. Cette histoire-là est couverte dans les notes sur le numéro 100.

Vous pouvez aussi vous informer sur les standards ici à ALA (commencez avec les articles listés en marge), dans le département de resources du Web Standards Project, dans de chouettes publications comme Builder.com, Webmonkey, Webreference, XML.com, ou directement à la source.

Est-ce que vous êtes en train de dire que les tableaux HTML sont morts ?

Non. Il y a de bonnes et de mauvaises utilisations de tableaux HTML. Une bonne utilisation est de créer une page en plusieurs colonnes. ALA a réussi à faire une mise en page à deux colonnes sans tableaux, mais une mise en page à trois colonnes n'est pas particulièrement facile à obtenir avec le CSS seul, même si c'est prévu pour CSS-3. (Pour plus d'informations à ce sujet, voyez le deuxième article.) [Mise à jour: En fait, créer une mise en page liquide à trois colonnes en CSS-1 n'est pas vraiment aussi difficile que nous le croyions au départ. Mais nous garderons ça pour un autre article.]

Par contre, l'utilisation de tableaux imbriqués pour simuler une bordure de un pixel autour d'une zone, ou bien l'utilisation d'un tableau pour créer une couleur de fond derrière du texte ne sont plus nécessaires une fois que vous utilisez les Feuilles de Style. Et franchement, il est bien plus simple de taper <div class="menu"> que de passer votre vie à déboguer des tableaux HTML.

Vous avez essayé de mettre à jour un site de production comme Yahoo! ou Amazon en séparant le contenu de la présentation ?

On a été un peu occupés cette semaine. Mais David Eisenberg de ALA a tenté le coup. En deux heures, il avait partiellement converti Yahoo! Weather. Téléchargez le fichier zippé de Yahoo Weather si vous êtes intéressé, et ne dites pas que nous ne vous avons jamais rien donné.

Note à l'attention des litigieux: nous ne prétendons pas être associés avec Yahoo (nous ne somme pas associés avec Yahoo), et nous n'avons pas l'intention de bafouer les droits d'auteur ou les marques déposées. Le fichier zippé est simplement un exercice didactique, utilisant un site bien connu (et ravissant !) pour voir s'il peut être converti par des techniques de design conformes aux standards. Nous adorons Yahoo et pleurons d'admiration pour les juristes de Yahoo. Nous souhaitons aux juristes de Yahoo et à leurs familles mille ans de santé et de prospérité. Vous avez bien fait d'envoyer ces vilains messieurs dans le champ de maïs. [NdT: référence à un épisode de 'La quatrième dimension']

Deux heures, hein ? Et c'est toujours pas fini ?

Si vous sous-entendez que passer des méthodes de design "ancien style" aux nouvelles n'est pas toujours facile ou automatique, vous avez raison. C'est surtout le cas parce que peu d'entre nous comprenons vraiment profondément le CSS. Même ceux d'entre nous qui pensons le saisir sommes toujours en phase de rodage.

Pour la plupart d'entre nous, travailler avec des tableaux HTML est devenu une seconde nature, même si c'est une affaire de fous. Comprendre et manipuler le modèle de boîte CSS, et les techniques CSS sophistiquées comme Float, demande une dose d'apprentissage et un peu de patience. Cela aide aussi si vous abandonnez l'idée de dupliquer servilement une mise en page existante à base de tableaux, et laissez le CSS être du CSS. Par-dessus tout, soyez disposés à expérimenter, et ne maudissez pas ce qui est nouveau simplement parce que c'est différent.

Est-ce que vous avez entièrement reconstruit le site d'ALA ?

Pas encore. Si le site était construit dès le départ selon les standards, nous aurions pu le mettre tout entier à jour en éditant une seule Feuille de Style. Au lieu de ça, nous avons devant nous plus de 500 pages construites avec des tableaux HTML imbriqués et autres camelotes du genre. Nous sommes un site sans activité lucrative et avec un budget de zéro. On le fera dès qu'on pourra.

Z'êtes nuls, et vous venez de perdre un lecteur.

Nous sommes sincèrement désolés que vous ressentiez ça. Avant de partir, pourquoi ne pas partager vos sentiments dans le forum d'ALA ? Construit avec Cold Fusion, qui ne fait qu'un travail médiocre question conformance aux standards, il demeure par conséquent une portion de ce site que ne s'y plie pas. Vous adorerez l'interprétation qu'en fera votre navigateur 4.0.


Translated with the permission of A List Apart and the author[s].

Fiche technique

À propos de l'auteur

Jeffrey Zeldman est le directeur créatif ainsi que le rédacteur en chef du site A List Apart.
Son dernier livre, Designing With Web Standards, s’impose déjà comme une référence en matière de web design.

Articles du même auteur

Articles similaires

Voici la liste des dix articles les plus récents en rapport avec cet article :

Tous niveaux

© 2001-2016 Pompage Magazine et les auteurs originaux - Hébergé chez Nursit.com ! - RSS / ATOM - About this site