Penser mobile d’abord

Par Luke Wroblewski

La plupart du temps, la version mobile d’un site ou d’une application web est conçue après la version classique. Voici trois bonnes raisons de commencer par la version mobile.

1. L’utilisation de mobile explose

Il était possible de surfer avec des appareils mobiles depuis des années, mais les smartphones actuels ont provoqué une augmentation drastique de la consommation de données cellulaires. Imaginez un peu : AT&T, qui a un contrat exclusif pour l’iPhone aux États‑Unis, a constaté une augmentation du trafic de données de l’ordre de 4 932 % sur les trois dernières années. Et ce n’est qu’un début !

  1. Le nombre d’utilisateurs consommant des données cellulaires devrait tripler, pour atteindre le milliard d’ici 2013. (Source)
  2. L’adoption d’Internet mobile progresse huit fois plus que la version « filaire ». (Source)
  3. Les ventes mondiales de smartphones devraient dépasser celles de PC d’ici fin 2011. (Source)
  4. Plus de la moitié des possesseurs d’iPhone et d’Android passent plus d’une demi‑heure par jour à utiliser des applications web mobiles. (Source)

Construire la version mobile en premier permet aux entreprises de proposer une expérience adaptée à ces nombreux utilisateurs, largement considérés comme la prochaine plateforme informatique dominante.

2. Le Web mobile va à l’essentiel

Les terminaux mobiles imposent aux équipes de développement de ne proposer que les informations et actions indispensables à l’utilisation des applications. Il n’y a tout simplement pas la place, sur un écran de 320 × 480 pixels, pour des éléments inutiles, non pertinents. Définir les priorités est indispensable.

Quand une équipe réfléchit à la version mobile en premier, le produit final propose une expérience concentrée sur les tâches essentielles que les utilisateurs souhaitent accomplir, libérée de tous les détours inutiles et interfaces surchargées qu’on trouve sur les sites web classiques. C’est mieux pour l’expérience utilisateur, et pour les affaires.

3. Le Web mobile permet bien plus

Le Web classique s’est construit sur des fondations constituées d’éléments basiques (balisage, style et script) déterminés par ce que supportent les navigateurs. Les développeurs web avides d’innovations ont repoussé certaines limites à l’aide de JavaScript, de plugins, et des navigateurs eux‑mêmes, pour proposer une expérience web plus riche et plus interactive.

Mais les nouvelles plateformes mobiles introduisent des fonctionnalités très excitantes, qui laissent le monde des PC loin derrière. Imaginez les possibilités offertes aux développeurs par l’iPhone d’Apple et l’Android de Google : géolocalisation précise par GPS ; orientation grâce à une boussole numérique ; saisies tactiles multiples basées sur un ou plusieurs mouvements combinables entre‑eux ; orientation de l’appareil par le biais d’un accéléromètre, et bien plus encore…

Concevoir d’abord pour le mobile permet aux équipes d’exploiter cette large palette de possibilités pour créer des applications riches et adaptées au contexte, au lieu de se limiter à des technologies un peu plus obsolètes chaque jour.

Aller plus loin

Fiche technique

À propos de l'auteur

LukeW est un leader mondialement reconnu du design de produits numériques, qui a créé et contribué à des logiciels utilisés par plus de 700 millions de personnes sur la planète.

Article du même auteur

Articles similaires

Voici la liste des dix articles les plus récents en rapport avec cet article :

Débutant

Web design

© 2001-2016 Pompage Magazine et les auteurs originaux - Hébergé chez Nursit.com ! - RSS / ATOM - About this site