Pourquoi les menus affichés au survol font plus de mal que de bien aux utilisateurs

Par Anthony T

Avez-vous déjà pensé à la façon dont vos menus affectent les utilisateurs? Les menus sont un moyen populaire de permettre aux utilisateurs de naviguer sur un site web. Mais quand ils s'ouvrent lors du survol, ils peuvent causer de nombreux problèmes d'ergonomie que la plupart des concepteurs ignorent.

Le mythe du survol

De nombreux designers semblent croire que les menus affichés au survol sont plus rapides et plus simples pour la plupart des utilisateurs. Cela semble être le cas au premier abord, mais en y regardant de plus près vous remarquerez que ce n’est pas vrai. Ces menus sont en réalité plus lents et plus difficiles à utiliser pour une majorité d’utilisateurs. Les menus affichés au survol économisent un clic, pourtant ce clic est nécessaire pour faire savoir au site que l’utilisateur souhaite et s’attend à l’ouverture du menu. Cela confirme également à l’utilisateur que quelque chose se passe en réponse à son clic. Ce comportement correspond à son modèle mental du fonctionnement de la plupart des sites web. Cliquer pour obtenir ce qu’il veut n’a jamais été un problème pour l’utilisateur. En revanche, un problème se pose quand le simple fait de survoler un élément provoque un résultat non désiré et inattendu.

Sur un site web, les utilisateurs survoleront souvent de nombreux éléments à la souris. La plupart des utilisateurs le fait pour déterminer quels éléments sont cliquables. C’est quand il indique aux utilisateurs qu’un élément est cliquable que le survol est le plus utile. Mais lorsqu’il ouvre quelque chose avant que l’utilisateur ne l’ait demandé, il peut surprendre et désorienter les utilisateurs. Il n’y a aucun intérêt à obtenir très rapidement quelque chose qu’on ne désire pas. Quand cela se produit, cela devient plus une nuisance qu’un bienfait.

Même si les utilisateurs cherchent à ouvrir un menu, le survol ne le rend pas plus rapide si le menu est difficile à utiliser. Les menus affichés au survol sont connus pour être difficiles à utiliser pour plusieurs raisons. Cliquer l’item d’un menu affiché au survol n’est pas toujours aussi facile qu’il y paraît.

Les menus affichés au survol obligent à emprunter des tunnels invisibles

Un des plus grands désavantages des menus affichés au survol est qu’ils forcent les utilisateurs à déplacer habilement leur curseur au travers de tunnels de survol. Les tunnels de survol sont des parcours au travers desquels les utilisateurs doivent manœuvrer dans le but de cliquer sur un élément de menu. Les utilisateurs plus âgés qui sont moins à l’aise avec la technologie auront des problèmes à le faire. Même les utilisateurs les plus habitués à la technologie trouvent désagréable de devoir exécuter un parcours difficile pour cliquer sur un élément de menu.

Non seulement cela rend le menu plus difficile à utiliser mais aussi moins efficace en empêchant les utilisateurs d’atteindre leur objectif de navigation rapidement. Parce que lorsque le menu s’ouvre, les utilisateurs ne peuvent pas déplacer le pointeur de la souris directement vers l’élément sur lequel ils désirent cliquer. S’ils le font, le menu se fermera accidentellement. Au lieu de cela, ils doivent manœuvrer la souris à travers le tunnel de survol à chaque fois qu’ils souhaitent cliquer sur un élément de menu. Il n’y a pas de raison pour que les utilisateurs peinent autant pour naviguer à travers un site web.

Les menus affichés au survol rendent les éléments périphériques lents et difficiles à cliquer

Les menus affichés au survol se ferment dès que le pointeur de la souris sort du menu. Cela rend les éléments périphériques plus difficiles à activer car ils se trouvent au plus près du bord du menu. Les utilisateurs ne peuvent pas bouger la souris rapidement pour cliquer sur un élément. Ils doivent ralentir le mouvement à mesure qu’ils s’approchent des éléments périphériques qui sont plus éloignés. De plus, comme la plupart des éléments de menu sont des liens textuels en petits caractères, la cible est d’autant plus petite et cela ajoute à la lenteur de l’action. La loi de Fitts confirme cet effet : « les cibles les plus petites ou éloignées nécessitent plus de temps pour être atteintes ».

Si les utilisateurs ne ralentissent pas le mouvement de la souris pour arriver précisément sur un élément périphérique du menu, le menu se ferme et ils n’ont plus qu’à recommencer. Dans certains menus, les éléments sont séparés du bord par des marges internes (padding) de façon à ce que le menu reste ouvert si les utilisateurs manquent de peu leur cible. Cependant, même l’ajout de marge interne ne constitue pas une solution idéale car le menu peut toujours se fermer si les utilisateurs bougent leur souris trop loin. Ce n’est pas normal que les utilisateurs commettent des erreurs à cause de leur façon de bouger la souris.

Les menus affichés au survol rendent les pages d’index plus difficiles à trouver

De nombreux sites utilisant les menus affichés survol ont souvent des pages d’index. Ces pages donnent aux utilisateurs des informations détaillées à propos des éléments de menus pour qu’ils puissent faire un meilleur choix. Ces pages d’index ne peuvent pas aider les utilisateurs s’ils ne peuvent pas les trouver. Des pages d’index sont souvent cachées dans l’élément principal que les utilisateurs survolent avec leur souris. La plupart des utilisateurs ne sauront pas cliquer sur l’élément principal du menu pour se rendre sur la page d’index car le surlignement montre que l’élément est déjà sélectionné. Cela nuit aux nouveaux utilisateurs qui ont souvent besoin des informations détaillées fournies par les pages d’index pour choisir leur destination. Si vous avez une page d’index, vous devriez rendre sa position sur le menu claire de façon à ce que les utilisateurs qui en ont besoin puissent l’utiliser.

Les menus s’ouvrant par clic

Les menus affichés au clic plutôt que par survol à la souris règlent chacun de ces problèmes. Avec des menus affichés au clic, les utilisateurs seront libérés des tunnels de survol, des éléments périphériques difficiles à atteindre et des pages d’index cachées.

Il existe trois approches utilisables pour les menus affichés au clic. La première approche est la plus simple et la plus normale. Quand l’utilisateur clique l’élément général, le menu s’ouvre. Il se ferme seulement quand l’utilisateur clique en dehors du menu. Cette approche permet aux utilisateurs de déplacer la souris de la façon désirée sans affecter le menu. La fermeture du menu est aussi aisée que l’ouverture.

Le menu affiché au clic vous force également à mettre le lien vers la page d’index dans le menu plutôt que de le cacher dans l’élément général du menu. Si les utilisateurs cliquent l’élément général du menu, le menu se ferme. Ainsi, faire de l’élément général un lien vers la page d’index n’est plus une option. Il faut faire de l’index un élément du menu. Les utilisateurs verront clairement comment se rendre sur les pages d’index.

Un autre type de menu affiché au clic qui rendra vos pages d’index claires et visibles est le menu à index développable. Avec un menu à index développable, les utilisateurs peuvent accéder à la page d’index aisément en cliquant sur l’élément général. Par contre, les utilisateurs qui souhaitent accéder au menu peuvent cliquer sur la flèche de développement de l’index. Cette approche sépare les pages d’index du menu de façon à ce que les utilisateurs puissent accéder aux pages d’index plus facilement sans avoir à les chercher dans le menu. Cette approche prend en compte à la fois les utilisateurs nouveaux qui souhaitent utiliser les pages d’index, et les utilisateurs habitués qui souhaitent probablement utiliser le menu.

La dernière approche pour le menu affiché au clic est le menu accordéon. Ce menu a l’avantage de ne pas cacher le contenu qui se situe en dessous. À la place, il pousse le contenu de la page vers le bas en s’ouvrant. Cette approche est magnifique pour les énormes menus qui prennent beaucoup de place. Un menu accordéon permet d’afficher votre méga menu sans cacher le haut de la page. Les menus accordéons se referment lorsque les utilisateurs cliquent l’élément général une nouvelle fois. La flèche change d’orientation et pointe alors vers le bas pour informer les utilisateurs de ce qui s’est passé.

Ces trois approches de menus affichés au clic règlent tous les problèmes posés par les menus affichés au survol. Ils sont tellement plus rapides et faciles à utiliser que les menus à survol qu’on se demande pourquoi plus de sites ne les utilisent pas. Ils sont aussi plus faciles à comprendre pour les utilisateurs car ils s’ouvrent par clic, lorsque les utilisateurs le souhaitent alors que les menus affichés au survol s’ouvrent parfois sans que les utilisateurs ne le souhaitent ou ne s’y attendent. Les bénéfices de l’utilisation d’un menu affiché au clic sont clairs. Un menu permettant aux utilisateurs de naviguer rapidement et facilement est meilleur qu’un menu apparemment sympathique qui empêche les utilisateurs de naviguer convenablement.

Fiche technique

À propos de l'auteur

Anthony T est l’auteur d’UX Movement, un blog sur l’expérience utilisateur pour les concepteurs d’interfaces. Il est le créateur d’Interface Libraries, un outils permettant la création de prototypes. Il possède un diplôme en Interaction homme‑machine et a travaillé pour différentes entreprises web en tant que consultant en expérience utilisateur.

Articles du même auteur

Articles similaires

Voici la liste des dix articles les plus récents en rapport avec cet article :

Débutant

Accessibilité

Design

Ergonomie

© 2001-2014 Pompage Magazine et les auteurs originaux - Hébergé chez Nursit.com ! - RSS / ATOM - About this site